Top des wadis d’Oman

©Travel Nerd
wadi-shab-entree

Oman au fil des wadis

Un voyage en Oman ne saurait être complet sans une découverte de ses wadis. Typiques des paysages du pays, ces vallées luxuriantes nichées dans leur lit de rivière au cœur des montagnes sont de véritables merveilles de la nature qui se découpent au fil de leurs pistes rocailleuses, leurs bassins naturels et leurs cours d’eau. Paradis des sportifs, idéals pour les passionnés de randonnées et de canyoning, ils offrent également de belles occasions de rencontres et de partage avec les villageois. Afin de les apprécier au mieux et loin de la foule, il est préférable d’éviter les weekends (jeudi et vendredi en Oman). Aux premières heures du jour, la température est idéale et la luminosité magnifique. Enfin, il faut savoir qu’en cas de pluies, les lits des rivières se transforment rapidement en torrents de boue qui rendent la visite dangereuse.

Top de nos wadis coup de cœur

#1 Wadi Shab, l’incontournable

Le Wadi Shab est incontestablement le plus connu du pays. Situé à une heure de la capitale par la route côtière, il dévoile son oasis luxuriante au milieu des falaises et des rochers. Après une courte traversée en bateau ou à la nage, vous voilà de l’autre côté du bras de rivière, prêt à entamer une marche d’environ 45 minutes entre chemins escarpés et piscines naturelles d’eau douce translucides où il fait bon nager. À la clé, l’émerveillement face à une grotte cachée dans laquelle coule une cascade. Tout simplement magique !

wadi-shab

©Kylie

#2 Wadi Tiwi, l’authentique

Surnommé « la gorge aux neuf villages », le site est certes d’accès difficile mais offre l’occasion d’une superbe randonnée à travers les hameaux, les palmiers dattiers et les cultures en terrasses, tout en s’imprégnant de la vie locale des villageois. Sans oublier bien sûr les bassins naturels qui rafraîchissent le temps d’une baignade. La marche le long de sentiers de plus en plus abrupts s’achève sur un panorama superbe depuis Mybam, village traditionnel niché à près de 800 mètres d’altitude.

wadi-tiwi

©Jürgen Feuerer

#3 Wadi Al Arbeyeen, le sauvage

Bien caché au cœur des montagnes de la région d’Al Sharqiyah, il est le moins fréquenté du Sultanat. Situé non loin du Bimmah Sinkhole, il n’est pas évident à trouver du fait du manque de panneaux de signalisation. Une fois à l’intérieur, vous découvrez une nature brute et sauvage qui offre le cadre idéal à une balade tranquille ponctuée de pauses baignades dans les vasques d’eau émeraude.

wadi-al-arbeieen

©Richard Yoshida

#4 Wadi Bani Khalid, le populaire

Prisé des familles omanaises qui viennent s’y promener le weekend, il est d’une beauté stupéfiante. Nichée dans le massif du Hajar à près de 600 mètres d’altitude, cette étendue immense révèle un paysage de montagnes majestueuses, de dunes désertiques et d’oasis luxuriantes. Il est conseillé d’aller dans les hauteurs en direction de la grotte de Moqal afin de s’éloigner de la foule qui elle reste plutôt massée dans la partie basse du site. Vous ne résisterez pas à l’envie de plonger dans les bassins d’eau cristalline qui se succèdent, en marchant le long des chemins rocailleux bordés de palmiers.

wadi-bani-khalid

©gdefilip

#5 Wadi Ban Awf, le spectaculaire

On y accède exclusivement en 4X4 par une route escarpée aux dénivelés certains. Situé au nord du pays, au cœur du Hajar occidental, il séduit par son décor spectaculaire de montagnes, de ravins vertigineux et de sources naturelles. Perchés à flanc de rochers, quelques villages se révèlent, comme celui de Bilad Sayt niché à 950 mètres d’altitude ou celui non moins charmant de Hat. Ce dernier abrite l’entrée des fameuses Gorges du Serpent dont les voies d’escalade aménagées offrent de superbes sensations aux fans de canyoning. Une prudence extrême s’impose néanmoins en cas de pluies qui transforment rapidement le lit de la rivière en torrent.

wadi-bani-awf

©Kylie

#6 Wadi Ghul, le « Grand Canyon »

Caché dans les tréfonds du Jebel Shams, il dévoile un paysage spectaculaire de vallée perdue et gardée de part et d’autre par des parois montagneuses s’élevant à près de 1500 mètres. Cours d’eau, cascades, végétation verdoyante d’acacias… Vous êtes dans les profondeurs du « Grand Canyon d’Oman » et le panorama est époustouflant. La piste de rocailles passe par les ruines du village abandonné de Ghul jusqu’à atteindre le petit hameau habité d’Al Nakhr, entouré de cultures et de palmiers dattiers.

wadi-ghul

©Alexey Stiop

Nos programmes wadis


Découvrez tous nos programmes